Iridologie

Naturopathe

« Tels sont tes yeux, tel est ton corps »

Hippocrate, père de la médecine moderne.

Concevoir l’œil comme le miroir de notre santé physique et psychique ne date pas d’hier. Le médecin hongrois Ignace Peczely en pose les préceptes dès 1881 et divise l’œil en 12 secteurs qui représentent le corps.

L’iris est constitué de fibres reliées à nos organes internes par un système neuro-vasculaire, ces milliers de fibres sont réparties sur plusieurs couches autour de la pupille. Le système nerveux envoie des messages, dotés d’une couleur, d’une forme, d’une taille, qui reflètent simplement l’état des cellules. C’est donc l’activité nerveuse d’un organe (hypo ou hyper) qui est visible à travers l’iris.

La lecture se fait par le biais d’une cartographie irienne, où les emplacements des signes visibles correspondent à un organe.

Concevoir l’œil comme le miroir de notre santé physique et psychique ne date pas d’hier. Le médecin hongrois Ignace Peczely en pose les préceptes dès 1881 et divise l’œil en 12 secteurs qui représentent le corps.

L’iris est constitué de fibres reliées à nos organes internes par un système neuro-vasculaire, ces milliers de fibres sont réparties sur plusieurs couches autour de la pupille. Le système nerveux envoie des messages, dotés d’une couleur, d’une forme, d’une taille, qui reflètent simplement l’état des cellules. C’est donc l’activité nerveuse d’un organe (hypo ou hyper) qui est visible à travers l’iris.

La lecture se fait par le biais d’une cartographie irienne, où les emplacements des signes visibles correspondent à un organe.

L’Iridologie est donc un excellent outil d’analyse de force vitale, de prédispositions héréditaires et acquises, dans le but de dresser un bilan de vitalité d’un individu.

« L’œil n’est pas seulement le miroir de l’âme, mais aussi celui du corps. »

Dr Peczely, 1881

L’Iridologie permet ainsi de révéler :

  • Des prédispositions aux maladies génétiques et acquises.
  • De potentielles carences alimentaires, énergétiques et émotionnelles.
  • Les troubles du système nerveux.
  • L’encrassement des différents organes et régions du corps.
  • L’acidification d’un terrain.
  • Le risque de développement de pathologies inflammatoires.
  • Les fragilités émonctorielles.
  • L’énergie vitale de l’organisme.
  • Une circulation sanguine ralentie.

 

Ce que l’iridologie ne permet pas :

  • L’iridologie ne permet pas de faire un diagnostic médical (ceci étant réservé aux médecins modernes) mais un bilan de santé, grâce à une vision globale du corps.

L’Iridologie est un bilan de vitalité que je pratique durant la séance de Naturopathie.